Présentation historique de la ville

 Commune de la vallée du Cailly, Le Houlme a suivi l'évolution industrielle. De la fin du Moyen-âge à nos jours, deux grandes activités ont dominé. Elles s'étalent, dans le temps, en deux grandes périodes

Du Moyen Age au début du XIXe siècle : l'ère des moulins (surtout à papier) ; Du début du XIXe siècle aux années 1960 : les usines textiles «l'épopée du coton ».

Ces activités ont vu leur essor grâce à l'existence du cours d'eau « Le Cailly ». La recherche de l'énergie hydraulique comme force motrice imposa aux moulins une localisation géographique très précise. Un débit suffisant, une pente importante et un courant rapide déterminent l'installation de chutes d'eau.

Dès le début du XVIe siècle, des moulins, principalement à papier, sont édifiés dans la vallée. Six sont dénombrés dans la paroisse Saint-Martin-Du-Home en 1664  ; ils sont huit en 1789. Ils produisaient surtout des papiers marbrés  employés pour la reliure des livres. Une forte partie était destinée à l'Angleterre.

En 1805 les moulins à papier sont au nombre de cinq et de quatre en 1811. Si en ce début de XIXe siècle, des moulins à blé ou à papier subsistent,

ce sont les filatures de coton qui vont progressivement prendre possession des sites hydrauliques. Il est à remarquer que de nombreux enfants, dès l'âge de huit ans, sont employés dans les filatures, à l'épluchage et au dévidage.

Sous l'Empire, de riches négociants entreprennent l'édification de filatures. Ils achètent de nombreuses terres au HOULME en 1804.

En 1805, au HOULME, on dénombre une fabrique d'indiennes (toiles peintes), deux moulins à blé, cinq moulins à papier, trois filatures de coton. Sous l'Empire et la  Restauration les filatures s'édifient.

En août 1825 les ouvriers fileurs se révoltent et LE HOULME est le théâtre d'événements violents.

C'est l'époque où la Vallée du Cailly est surnommée « petite vallée de Manchester ».

Le machinisme s'accompagne d'une misère effroyable dans les nouveaux centres industriels où rien n'avait été prévu pour pallier l'arrivée massive d'ouvriers.

D'autre part, u patronat inconscient de ses devoirs et des réalités tenait à sa merci des masses dépourvues de défense et en profitait.

Alertée, l'Académie des Sciences Morales et Politiques chargea un de ses membres, le docteur VILLERME, de faire une    enquête, publiée en 1840 sous le titre : « Tableau de l'état physique et morale des ouvriers dans les fabriques de coton, de laine et de soie ».

Ce rapport donne les salaires des ouvriers, ouvrières et enfants d'une filature de coton du Houlme dans laquelle la durée de la journée de travail était de 15 heures.

Elle emploie 942 personnes (dont 178 enfants de 8 à 16 ans )

 

Suite >

Le HOULME

 

 

    Mairie  7 place des Canadiens

     76770 Le Houlme 

    tél: 02 35 74 11 04     Fax 02 35 74 99 21 

   Email: contact@ville-lehoulme.fr 

Les  Associations culturelles

Guide des démarches administratives

Informations générales

Réalisations (2001/2020)

Services et structures

Liste de projets

Histoire de la ville

La ville en photos

 

Circuits touristiques

Plans de la ville

Vie pratique

Vie scolaire

Jeunesse et loisirs

L’enfance et l’action sociale

Les associations sportives

Les artisans  et Services

 

Liens connexions

 

 

 

Autres associations